La Traversée du temps

Auteur : TSUTSUI Yasutaka 筒井康隆
La quatrième :
La salle de sciences naturelles ressemblait à un débarras rempli de choses horribles. Et puis soudain, au milieu des ustensiles de cuisine, des squelettes, des collections d’insectes, et des animaux empaillés, Kasuko se sentit envahie par une odeur douce et nostalgique, comme de la lavande. Elle crut voir une ombre, un fantôme, ou un voleur, et s’évanouit. À partir de ce moment-là, plus rien ne fut normal. Kasuko avait l’impression d’avoir fait un saut dans le temps, de savoir à l’avance ce qui allait se passer. En outre, les catastrophes se succédaient sur son passage, tremblement de terre, incendie, camion fou… Kasuko décida de se confier à quelqu’un de sûr, le gentil Masaru, par exemple, ou le professeur de sciences naturelles. Des discussions qui lui réservent de bien étranges surprises.

Mon avis : La traversée du temps est une nouvelle de science-fiction qui raconte les aventures extraordinaires d’une lycéenne en proie à un mystérieux pouvoir : celui de traverser le temps… mais aussi un peu plus.

Accompagnée de ses amis Masaru, le placide, et Goro, le nerveux, Kazuko va être désignée volontaire pour nettoyer une salle de classe de sciences naturelles, comme cela se fait au Japon. Un intrus dans la salle de travaux pratiques brise des éprouvettes, se cache devant l’investigation de Kazuko, qui s’évanouit à cause des vapeurs dégagées par les produits… et tout bascule.

Sa vie semble n’être qu’une succession de catastrophes : elle manque de se faire écraser par un camion, un incendie se déclare dans un sento à côté de chez Goro (deux fois!), la confusion va grandissante, et l’épuisement la guette. C’est alors qu’elle parvient à en parler à ses amis, à les convaincre, et à en informer un professeur.

D’abord parue dans un journal étudiant, puis en livre dans les années 60. Il se lit facilement, très rapidement, et s’adapte très bien aux lectures du soir. Le style est assez enfantin, trop simple peut-être pour des lecteurs adultes, mais il serait dommage de passer à côté d’un moment aussi rafraîchissant.

Le roman a été adapté de nombreuses fois, mais l’adaptation la plue connue est La Traversée du temps de 2006, par HOSODA Mamoru (Summer wars, Les Enfants loups…), où l’histoire change quelque peu, avec d’autres personnages : Kazuko devient alors la tante de l’héroïne narratrice, et son histoire (celle du roman) n’est qu’en filigrane.

Tsutsui est aussi l’auteur de… Paprika ! Adapté en film de animation par Satoshi Kon en 2006, cette fois plutôt pour les adultes…

Traduction : Jean-Christian Bouvier
Titre original : 時をかける少女 Toki o Kakeru Shōjo
Éditeur : École des loisirs
Parution japonaise : 1967 (1965 pour la version feuilleton)
Parution française : 1983
Adaptations : séries télé (1972, 1994, 2016), films (1983, 1985, 1997, 2010), film d’animation (2006), manga (2009-2010).
ISBN : 978-2-211-04527-8 (pour l’édition lue de 1992),
Prix : 5,80€ pour l’édition 2020.

Les commentaires sont fermés.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :