Tōkyō at night 東京夜行

Auteur : Mateusz Urbanowicz
Titre complet : Tōkyō at night 東京夜行 – The artworks of Mateusz Urbanowicz II 東京夜行 マテウシュ・ウルバノヴィチ作品集II
Éditeur : MdN Corp. エムディエヌコーポレーション
Parution japonaise : 20 septembre 2019
ISBN : 978-4844368564
Prix : ¥2,530
La quatrième : [Opening]
Dusk slowly but certainly transforms the city into something completely different. It makes it into a place more mysterious, with the streets seeming narrower and the office buildings towering ominously like dark castles in the distance.
夕暮れは街をゆっくりと、しかしはっきりと、まったくちがうものに変えてしまいます。 路地は狭くなり、ビルはまるで遥か遠くにある暗い城のようにそびえ立ち、より神秘的な場所になるのです。

Comprising of dark and moody, futuristic but also slightly nostalgic images of night Tokyo this book challenges the image of what can be painted with watercolors! Inspired by the atmosphere of the traditional Japanese « hanga » woodblock prints the paintings explore the deepest shadows of night Tokyo, brightly lit neon signs, reflections in glass skyscrapers and much more.
ダークでムーディ、そして未来的でありつつちょっとノスタルジックな東京のイメージがこの本の雰囲気を作っています。 これは「水彩でどこまで描けるのか」という挑戦的なテーマにもなりました。 日本の伝統的な版画にもインスパイアを受けて、東京の一番深い夜と、明るいネオンサイン、高層ビルの反射の中を探検した結果です。

Mon avis :

Après son très beau « Boutiques de Tōkyō », dont la traduction française vient de sortir, le nouvel art book de Mateusz Urbanowicz s’est fait attendre une bonne année depuis l’annonce des précommandes… mais il est enfin là ! Les mécènes auront eu la chance d’en voir la progression, les autres peuvent le découvrir maintenant. Attente justifiée, c’est encore une fois un album magnifique.

Il nous avait fait découvrir un Tokyo diurne avec ses façades mignonnes et surprenantes d’une ville qu’il apprécie pourtant peu, en nous montrant que la magie émerge de partout pour peu qu’on change son regard. Ici, il nous propose sa lecture de la nuit tokyoite, où la ville révèle un visage très différent. Il est vrai que la nuit offre beaucoup à qui ouvre ses yeux, et ce n’est que trop vrai dans une mégalopole telle que Tokyo. Mateusz le dit dans l’introduction, que la nuit apaise les pensées, que se balader dans la nuit déconnecte de la ville tout en y étant engouffré.

Cette introduction est élégamment introduite par un extrait d’une lettre de Van Gogh qui résume bien le sentiment que procure la nuit tokyoite :

It often seems to me that the night is much more alive and richly coloured than the day.

(« Souvent il me semble que la nuit est bien plus vivante et richement colorée que le jour ». Lettre 676 de Vincent Van Gogh à son frère Théo, le 8 septembre 1888).

Les chapitres suivent, encadres de deux délicates illustrations :

  • Chapitre 1 : High buildings
  • Chapitre 2 : Strange places
  • Chapitre 3 : Trains and bridges
  • Chapitre 4 : Rain Tokyo
  • Chapitre 5 : Back alleys
  • Chapitre 6 : How it was made

Il y a six images par chapitre.

D’abord, c’est l’image qui est présentée, sur une double page. Cela permet de pouvoir observer chaque détail, malgré une pliure parfois gênante.

Ensuite, sur une double page également, l’image est reprise partiellement afin de faire des focus sur certains endroits. Pour ceux qui souhaiteraient aller voir eux-mêmes, l’adresse du lieu est indiquée. Puis, deux textes What et How : What qui explique ce qui est remarquable dans le lieu et pourquoi a-t-il été choisi, puis How qui montre la technique utilisée, les points difficiles et comment ils ont été contournés.

La première série de dix aquarelles, dont on peut voir les vidéos sur YouTube avec le making of du livre, était déjà très réussie, mais cet album surpasse de loin toute espérance. Le défi était de taille : la nuit n’est pas un sujet facile à peindre, encore moins à l’aquarelle. Il a surmonté les difficultés en utilisant plusieurs techniques, l’aquarelle, l’encre (la sou-boku de Sailor), l’aérographie. Je vous laisse apprécier les effets de lumière sur cet immeuble.

C’est assez bluffant, au point que certaines peintures soient confondues avec des photographies. Mais le monsieur a déjà un beau parcours derrière lui : pour ceux qui ne le connaîtraient pas encore, Mateusz a travaillé sur les arrières plans de Your Name ! Et travaille encore de manière occasionnelle sur des projets, comme l’affiche principale de Weathering with you (Les Enfants du Temps). C’est donc avec plaisir que l’on lira cette entrevue entre lui et Makoto Shinkai, appelée Finding beauty in Tokyo. Ces douze pages d’entretien sont passionnantes. Shinkai analyse le travail de Mateusz, une comparaison est faite avec les films d’animation et Mateusz explique son but et sa façon de faire.

Ever since my previous book, Tokyo Storefronts, it has been an important theme for me to enable people to rediscover their everyday life through art. (p.123)

(Traduction : Depuis mon précédent livre, Les Boutiques de Tokyo, permettre aux gens de redécouvrir leur vie quotidienne par l’art est une thématique importante pour moi.)

Enfin, le dernier chapitre va vous entraîner dans le monde de la création du livre, du choix des outils et peintures, de la recherche de références, planifications etc. Les techniques nouvellement utilisées y sont décrites, comme les encres Sei-boku et Sou-boku de la marque Sailor, toutes deux bleues-noires, et l’usage -très limité, d’un airbrush.

Si d’aventure il vous venait l’envie de profiter d’un voyage pour visiter lieux, ils sont, comme dans le premier, répertoriés sur un plan sous forme de circuits, complétant ainsi les adresses données sur chaque peinture.

Vous l’aurez sans doute déjà compris : ce livre est une pépite aussi bien pour les amoureux du Japon que pour les artistes aquarellistes (mais pas qu’eux). Les focus, Les différentes explications des techniques et savoir-faire sont déjà précieux. Mais voilà que nous avons droit à une explication en image du process utilisé ! Croquis, mise en place, aménagement du bureau, méthode pour reproduire les images…

Encore une fois, le travail de Mateusz est incroyablement vivant. Pour cette série qui lui trottait dans la tête, il a dû innover, trouver de nouvelles techniques, et on peut affirmer sans crainte qu’il s’est surpassé pour cet album.

Son site internet, son Instagram. Sivous souhaitez le soutenir, vous pouvez, entes autres, via patreon.
Vous pouvez trouver ce livre sur CDJapan, Amazon Japan, Tokyo Otaku Mode.
Many thanks to Mateusz Urbanowicz for some of the pictures!

Les commentaires sont fermés.

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :