Les 100 objets du Japon


Auteurs : GIRY Julien, ROPERCH Aurélie
Éditeur : Elytis-Transboréal
Parution française : 19 septembre 2019
ISBN : 978-2-35639-279-4
Prix : 22,90€

La quatrième :
Le Japon convoque un imaginaire très riche – pas seulement une montagne ou des temples, mais aussi des objets incontournables : kimonos de soie, tatamis, tables basses où servir le thé, personnages fantaisistes des mangas et des films d’animation…

Julien Giry et Aurélie Roperch, qui ont séjourné à deux reprises dans l’archipel nippon, ont porté leur regard sur les objets caractéristiques du pays. Ils ont confronté leur point de vue avec celui d’Aya Ozu, auteur et éditrice passionnée par sa propre culture, pour établir cette liste de cent objets qui chantent la grandeur des savoir-faire, l’histoire et les particularismes nationaux, mais aussi l’intimité quotidienne des familles.

Leur inventaire curieux et amusant, personnel et sincère, reflète toute la diversité de la culture matérielle japonaise : indices du passage des saisons – mochis du nouvel an, carpes koinobori du jour des enfants ou brûle-encens katoributa, terreur des moustiques en été –, symboles des passions nationales – ciseaux wakashishi servant à l’entretien des bonsaïs, encre en bâton, cartes hanafuda, figurines d’anime et console Super Famicom –, chefs-d’œuvre des artisanats régionaux et souvenirs de voyage – poudre d’or de Kanazawa et carnet goshuincho servant à collecter les calligraphies sacrées –, modestes icônes du quotidien – tanuki en céramique des perrons, protège-livre de papier ou cartes de transport Suica et Pasmo –, vêtements de toutes les époques – ornements kanzashi, kimono et doudoune Uniqlo –, spécialités culinaires – délicieux melon pan, bonbons kompeito –, ustensiles de cuisines et objets pratiques – couteau santoku, brosse tawashi, futon, huile de camélia…

Autant d’instantanés du pays restitués dans un livre vivant qui mêle textes et photos pour plonger dans l’univers secret des foyers japonais.

Mon avis :

On retrouve enfin la belle plume de Julien et Aurelie qui nous font découvrir, cette fois, cent objets emblématiques du Japon !

C’est Lafcadio Hearn qui nous accueille de son émerveillement des étals et boutiques d’objets, puis une préface d’Aya Ozu 小津 彩, qui les a accompagnés dans leur projet. Elle-même a publié un livre sur cinquante objets français(1).

Le livre se compose de 8 chapitres, que je vous propose de découvrir avec quelques objets qui y sont respectivement présentés :

  • Au fil des saisons : koinobori, enveloppes pochi bukuro…
  • Passions nationales : pièces de shogi, bilboquet kendama
  • Souvenirs de voyage : feuille d’or de Kanazawa, carnet goshuinsho
  • Fenêtre sur rue : Tanuki en céramique, lanterne chochin
  • Garde-robe : Nuno-zori, visière anti-UV…
  • Gourmandises : Bonbons konpeito, Calpis…
  • En cuisine : feuille de bois kyogi, râpe à wasabi…
  • Autour du foyer : brosse tawashi, tampon hanko…

Traditionnel et contemporain, matériaux modernes et organiques… Le portrait d’un Japon aux multiples facettes est annoncé déjà par sa couverture. Non ? Regardez de plus près…

Ces pages sont entrecoupées d’intermèdes sur fond orange qui font un focus sur certains éléments clefs de la culture japonaise, du bain à la fausse nourriture en passant par le mingei. Ces pages reprennent un ou plusieurs éléments du livre et explorent un peu plus en profondeur. Par exemple : un des objets est le hanafuda, le jeu de carte des fleurs. La page suivante montre à quel point les fleurs et périodes de floraisons rythment l’année japonaise et que c’est une attraction prisée.

Les objets sont présentés d’une photo, avec le nom en japonais en haut, puis le terme utilisé communément en France. Notez que, pour rende l’ouvrage plus accessibles au néophytes, il a été choisi de ne pas mettre de signes diacritiques sur les termes japonais. Puis suit la présentation de l’objet, son histoire, son usage et sa popularité, et enfin un petit encart qui vous conseille sur les moyens de l’obtenir, d’en savoir plus ou d’expérimenter la fabrication.

Certains de ces objets vous seront familiers, d’autres seront des découvertes, quel que soit votre niveau de connaissance du pays. Parfois, on croit connaître un objet, on en découvrira l’origine, ou encore qu’il existe plusieurs écoles, ou encore un site internet où on pourra en savoir plus, parfois acheter.

Saviez-vous qu’il existait douze branches dans la famille des kokeshi ? Ou que l’on pouvait collecter des tampons de musées, aéroports, gares ou encore aquariums ? Quels sont les éléments essentiels d’une cuisine japonaise ? Ou encore à quoi sert l’huile de camélia ?

Voilà un florilège de ce que vous pourrez découvrir et redécouvrir dans ce 101e objet essentiel du Japon…

Un grand merci aux auteurs pour leurs photos !

(1)パリジェンヌ ソフィーの部屋―50のアイテムから見るパリのライフスタイル (La Chambre de Sophie la Parisienne, cinquante objets lifestyle de Paris), que vous pouvez feuilleter et commander ici.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :