Asie Immédiate : Le nucléaire en Asie ; Fukushima, et après ?

Auteur : Mathieu GAULENE
Traduction : –
Titre original : –
Éditeur : Philippe Picquier
Parution japonaise : –
Parution française : 17 février 2016
ISBN : 978-2-8097-1159-2
Prix : 13 €
La quatrième :

Cet ouvrage fournit le panorama le plus complet existant à ce jour sur le nucléaire en Asie : non seulement les programmes civils (Chine, Japon, Inde, Vietnam, Thaïlande, et même Bangladesh et Myanmar), mais aussi l’inquiétante prolifération de l’arme nucléaire, possédée par des pays qu’opposent des rivalités profondes (Chine, Inde, Pakistan, Corée du Nord). Il fait également le point sur l’essor des mouvements antinucléaires et des énergies renouvelables, relancés par la catastrophe de Fukushima. Un chapitre spécial est consacré à l’accident nucléaire du 11 mars 2011, riche en révélations sur le véritable bilan humain et le rôle du crime organisé dans la « liquidation » de la centrale sinistrée. Les choses vont très vite dans le nucléaire. Pyongyang prétend désormais avoir la bombe H. Au Japon, nouveaux redémarrages de réacteurs et nouveaux déboires du surrégénérateur et de l’usine de retraitement d’uranium. Autant de raisons de suivre cette actualité à la lumière de l’analyse approfondie et accessible qu’est Le Nucléaire en Asie.
Mon avis :

La présence du nucléaire au Japon peut sembler, surtout depuis 2011, une aberration quand on sait le nombre annuel de séismes qui se produit sur l’archipel, sans compter les risques annexes : tsunamis, volcans… Mais ce n’est pas le seul : Singapour est également un endroit à risque, tout comme le Bangladesh. Pays riche ou pauvre, peu importe : le nucléaire civil a été une option envisagée partout, mais avec des issues différentes. Inde, Myanmar, Indonésie, Thaïlande, Chine, Japon…. toute l’Asie est passée en revue, de façon plus ou moins profonde : le Japon prend une belle place tant son rapport au nucléaire est historiquement unique et complexe.

Le nucléaire civil n’est pas le seul domaine étudié : le nucléaire militaire fait l’objet d’un second chapitre, où la course à l’armement est étudiée de façon toute aussi méthodique. Il commence avec les deux pays qui ont inquiété le monde pendant un bon moment : l’Inde et le Pakistan, rivaux de longue date. Iran, Corée du Nord, Chine, Japon, sont passés au peigne fin et on comprend toutes les implications, les processus et surtout, on remet les pendules à l’heure sur les puissances et les jeux de pouvoir.

Enfin, la troisième partie est consacrée au mouvement anti-nucléaire en Asie, introduit par la section sur le Japon. Car oui, les Japonais manifestent et essaient de sensibiliser leurs concitoyens et le monde sur les dangers et les conséquences des accidents nucléaires : preuve en est la Révolution des Hortensias, qui a rassemblé des dizaines de milliers de personnes. Taiwan n’est pas en reste (Sunflower Movement), l’Inde et son « Gandhi antinucléaire » non plus, malgré les répressions.

Le développement du nucléaire sur le continent asiatique est mal connu des Européens -mis à part ceux dont c’est la spécialité, de toute évidence. Mathieu Gaulène permet, par son travail minutieux et une vulgarisation excellente, d’en avoir une idée plus précise. Si vous êtes pessimiste quant à l’évolution du monde et à sa marche forcée vers une Apocalypse (au sens « destruction », et non « révélation »), vous n’en ressortirez pas plus confiant, mais plus instruit. C’est un de ces livres que je consulterai encore et encore et que je ne saurais que trop vous recommander tant il est instructif.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :