Besoin de Japon

Auteur : Jean-François Sabouret
Titre original : –
Éditeur : Seuil
Collection : Biographie
Parution : 2 avril 2004
ISBN : 978-2020570701

La quatrième :

C’est l’histoire d’un enfant de la campagne – du Berry, pour être précis – qui rêvait à l’envers : lorsque son doigt se promenait sur la mappemonde, il ne cherchait pas les Amériques mais dérivait vers l’est, toujours à l’est, jusqu’au Japon. Jean-François Sabouret est le plus «japonais» des chercheurs français. Ses enfants sont nés là-bas, entre mer et volcan. Et le livre qu’il nous offre n’est ni un traité ni un guide. Une promenade initiatique, sinueuse comme les ruelles cachées des villes tentaculaires, savoureuse comme le saké nouveau. Au fil de ses lignes, on vivra en compagnie des maîtres d’arts martiaux, des tenanciers de bistrot, des universitaires émérites, des déclassés et des parias, des ingénieurs de chez Sony et des moines shintoïstes. Voici, d’un coup, que l’improbable surgit : les Japonais deviennent nos voisins. Et l’on s’étonne à peine que la logeuse du narrateur, grand-mère au grand coeur, lui propose, tout simplement, de devenir son fils… Si vous croyez encore que vous connaissez le Japon parce que vous avez vu et revu Le Pont de la rivière Kwaï, ce livre étonnant et intime vous fera changer d’avis. Bon voyage.

Mon avis :

Offert par une amie, ce livre a été dévoré en peu de temps. J’aime J.-F. Sabouret pour sa plume, son analyse et sa vision du monde. Monsieur, merci.

Ce livre m’a émue, car ce « besoin de Japon » que je ressens ne trouvait aucun mot dans le dictionnaire, et là, dans ces pages, tout y était. Le sentiment de perdition, à la fois doux et déroutant, un besoin peut-être de se perdre, mais aussi de comprendre, d’apprendre. Pas de clichés, mais des interrogations sur ce qu’on croit.

Les rencontres avec les divers personnages sont intéressants, puisqu’on y croise beaucoup de personnalités différentes (alors qu’on imagine les japonais comme un seul corps allant au travail en costard et tailleur, sans faire mine de penser, humhum..) : Moustache Sensei et les arts martiaux, la grand-mère Nagatani et sa petite maison de bois et de papier, qui m’a beaucoup émue, ainsi que les professeurs qui expliquent qu’on n’enseigne pas de la même manière en France et au Japon. Oui, les japonais ne sont pas des robots, si vous en doutiez encore.

On y trouve une certaine douceur de vivre qu’on a envie d’expérimenter. Un très beau voyage en papier pour qui ne reconnait pas le Japon dans les mangas et le cosplay, un ouvrage à mettre dans toutes les mains d’amoureux du voyage et du Japon, pour ceux qui aiment apprendre, comprendre une société si différente. J.-F. Sabouret nous offre là un récit très fluide, bien écrit sans chichis universitaires. Comme le dit si bien la quatrième, « les japonais deviennent nos voisins » dans ce quotidien somme toute très banal et pourtant différent, sans toutefois tomber dans le cliché du « Japon populaire VS Japon riche ». C’est la toute dernière « histoire », cette rencontre dans un petit restaurant de quartier, en pleine nuit, qui laisse à réfléchir, mais ça, je vous laisse le découvrir…. *94

4 commentaires sur “Besoin de Japon

Ajouter un commentaire

    1. Bonjour !!

      Ça va reprendre ! Je terminais mon mémoire, et je dois maintenant me préoccuper de la soutenance, mais j’ai déjà repris quelques lectures. Un peu de patience 😉
      Vos compliments me vont droit au cœur, merci beaucoup ! C’est très encourageant !

      J'aime

      1. C’est très gentil à vous !!
        Plus grand chose à faire, juste le plus délicat : convaincre le jury 🙂
        A très bientôt, j’ai quelques idées d’articles… 😉

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :