Prévente : Japon, itinéraires de voyageurs

Une fois n’est pas coutume, je vais vous parler d’un livre en prévente, un carnet de voyage pour être précise.

Japon, Itinéraires de voyageurs est en prévente sur Ulule, le fameux site de mécénat qui a vu se réaliser de nombreux projets : http://fr.ulule.com/japon/

Les éditions Nomades sont une petite boite toute neuve qui est née début 2011. Si vous vous intéressez à tout ce qui touche au voyage, vous aurez peut-être remarqué les livres Paris, l’essentiel et Londres, l’essentiel ? C’est eux qui les éditent, à venir, Berlin et Tokyo, mais revenons à nos moutons. Ce carnet sortira grâce au soutien des lecteurs via Ulule le 30 janvier 2012, et sera à l’honneur le 2 mars à Vivre le Japon (rue Sainte-Anne à Paris), avec expo et dédicaces, accompagné de Tokyo, l’essentiel (écrit par Vincent de DozoDomo !).

Ce livre est réalisé par Yann Breton et Masako Tokuda, dont je copie la présentation de l’éditeur : « Yann Breton a vécu à Tahiti et voyagé de nombreuses fois en Asie, notamment au Japon. Avec son épouse, Masako Tokuda, interprète et traductrice japonaise de métier, ils s’amusent à voyager et expérimenter d’autres lieux. Ils ont d’ailleurs créé la société Tokudabreton, une passerelle culturelle vers le Japon pour accompagner les entreprises et les particuliers qui souhaitent créer un lien avec ce pays. Les carnets de voyages leur sont devenus incontournables pour comprendre, traduire et rendre compte des périples et des gens rencontrés ».
Yann Breton a d’ailleurs remporté le second prix du public lors du Rendez-vous du carnet de voyage 2011 à Clermont-Ferrand pour les illustrations de cet ouvrage.
Si vous voulez connaitre un peu plus son travail, les liens sont à la fin de l’article.

Pour avoir eu un aperçu de l’ouvrage -merci !-, je ne peux que vous encourager à soutenir et acheter ce livre! Personnellement, je suis sous le charme de ce voyage en 144 pages. J’aime beaucoup les illustrations et le texte est instructif, agréable à lire. En outre, il sort des sentiers battus. C’est bien gentil de faire des parallèles moderne/traditionnel, mais le Japon mérite mieux que ces clichés simplistes. Or, là, on y trouve ce parallèle, mais pas que, et c’est ça qui me pousse à encourager les éditeurs et les auteurs dans la voie de traverse qui mène loin des banalités. Pari réussi !
Autre chose que j’ai beaucoup aimé, c’est qu’à la fin se trouvent quelques articles « guides » pour qui veut s’aventurer au Japon : bonnes manières, comment manger, saluer, quand partir, ainsi que quelques mots en japonais (qui ne suffiront pas, mais on ne peut demander à un carnet de voyage de faire guide de conversation, n’est-ce pas ?).
Vous allez vous dire que je suis trop enthousiaste pour être honnête, mais sachez que je suis une grande déçue des carnets de voyage qui se ressemblent trop à mon goût concernant le Japon, et trop souvent dans les chemins à touristes, malgré quelques exceptions.

Alors, comment se présente-t-il, ce fameux carnet, parce qu’à part quelques images et ma joie à peine dissimulée, vous restez sur votre faim !
Treize chapitres constituent le gros du carnet de voyage, allant du sud du Kanto à Chugoku. Pour les néophytes, sachez qu’ils sont donc restés sur l’île principale Honshû. Ce périple passe par dix-neuf lieux différents, des plus connus (Kyôto) aux plus discrets comme Noto-Hantô, en passant par Shirakawa-gô, Niijima et Hiroshima, entre autres.
Ensuite, un chapitre sur la vie quotidienne développe quelques petites choses à savoir avant de partir, plus un index et des adresses (adresses disséminées dans des cadres tout au long de l’ouvrage).

Les chapitres sont introduits par une photo représentative et leur nom en japonais. Suivent récit du périple, sentiments, aquarelles et photos, et parfois des cadres expliquant un point précis ou conseillant une adresse, un musée. C’est particulièrement agréable et l’immersion se fait très vite. J’ai eu l’impression de faire partie du voyage, et c’est assez compliqué me concernant… J’ai également appris pas mal de choses, comme l’existence de maisons à toits de chaume (Shirakawa-gô).

En bref, je soutiens cette édition via Ulule et je vous encourage à faire de même, si l’ouvrage et/ou l’éditeur méritent ce soutien à vos yeux, car c’est aussi comme ça qu’on peut obtenir de beaux livres de nos jours. De plus, dernier point en leur faveur : le prix peu élevé pour un objet qui sera dédicacé si vous le précommandez !
Si les illustrations « Torii » et « Lanternes » vous plaisent, sachez qu’elles sont également en vente sur la page Ulule !

Je vous rappelle que ce livre et Tokyo, l’essentiel seront à l’honneur à Vivre le Japon, rue Sainte-Anne à Paris, le 2 mars 2012, avec une séance de dédicace et une exposition.

Le lien du projet : http://fr.ulule.com/japon/

Les éditions Nomades sont sur Facebook, Twitter et possèdent un site web.
Les auteurs : http://www.yannbreton.com/

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :