Kwaidan [Intégrale]

Auteurs : Jung et Jee-yung
Site web : http://www.kwaidan.net/
Titre original : –
Éditeur : Delcourt
Collection : Long Métrage
Parution : 3 décembre 2008
ISBN : 978-2756015613

La Quatrième :

Au XIIe, dans le nord du Japon, le château du clan Odaka fut le théâtre d’événements étranges. Défigurée par sa sœur jalouse, une princesse se jeta dans les eaux d’un lac, où elle demeura captive deux siècles durant. Jusqu’au jour où elle s’en échappa, et partit à la recherche d’un enfant en qui elle pourrait renaître.

Mon avis :

N’ayant pas encore lu le Kwaidan de Lafcadio Hearn (lisez Au Temps de Botchan, vous verrez…. 😉 ), je ne saurais dire si c’en est inspiré. Cette intégrale m’a été offerte par des amis pour mon 2_ème anniversaire et je l’ai lue d’une traite.

Rien qu’en regardant la couverture, vous en conviendrez : les dessins sont superbes. Je vous encourage à aller voir le site de Jung, il y a quelques planches magnifiques, réalisées à l’aquarelle. L’intégrale contient un « Cahier Graphique » à la fin avec quelques croquis de personnages et de planches, des crayonnés, sérigraphies, bref, un dossier qui apporte un peu à la bande dessinée.

Le découpage des trois BD d’origine est respecté, mis en trois Chapitres. La princesse, après avoir attendu sous les eaux deux siècles, s’enfuit et cherche à se réincarner pour espérer revivre et s’échapper de l’emprise de sa sœur jalouse qui l’oblige à lui donner vie éternelle. Une enfant porte un masque et se trouve rejetée des autres enfants. Un peintre aveugle, célèbre pour son génie, peint toujours la même femme. Je ne peux en dire plus sans dévoiler l’intrigue, malheureusement, mais tout est lié, tout est fidèle à l’univers des histoires fantastiques japonaises. Même les scènes les plus horribles sont belles (des gens qui se transforment en amas de sang et de vaisseaux sanguins, des corps qui bouillissent -avec détails). Dis comme ça, c’est vrai que je ne vais pas vraiment donner envie…

J’ai noté une erreur, c’est qu’un flashback est décrit comme « Dix ans après », alors que ce serait plutôt « avant », un père racontant à son enfant comment elle est née, mais on corrige de soi-même. Je ne l’avais pas remarqué à première vue.
A part ça, le scénario est bon, certaines choses se devinent, surtout si on a l’habitude de ce genre d’histoire, mais jusqu’au bout j’ai été tenue dans l’obscurité quant au sort des protagonistes.

A lire si vous aimez les histoires de monstre, de guerrier, de fantôme, de masque et de moine. Et un peu d’amour, aussi.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :